jeudi 15 septembre 2016

UTMF J-8



Bon, maintenant qu'on a le programme et le menu, comment qu'on va se saper pour l'occasion?
C'est qu'il y a quand même dans les 2000 invités à la fête, alors ce serait pas mal de pas passer pour un clampin et d'envoyer du lourd façon Daniel Craig...ou pas.
Jusqu’alors je me suis toujours contenté de recycler les t-shirts finishers et de mettre un cycliste ou un short. Car, reconnaissons-le, le Trail pour ce qui est des fringues ça ne devrait pas voler plus haut que du change pour bébé. Avec toute la m.... qu'on fout dessus, ça ne mérite pas mieux.  Z'en connaissez beaucoup qui se mettent une serviette autour du cou au ravito ? Et je passe sur la sueur, la boue, le sang, la poussière, le gel, la vaseline et autres joyeusetés.

Alors mettre des vêtements dits techniques, vendus à prix d'or pour subir un traitement digne d'une serpillère, non merci... et pourtant.
Comme pour beaucoup de choses, au début on hésite, trop cher ou pas de son niveau, et puis on finit par craquer, souvent ça commence par les chaussures, plus facile à justifier car essentielles. Les pieds, premières victimes du Trail. Un jour on se fait plaisir, une folie, on s'offre un T-shirt à fibres respiro-séchante, ouahhh !!! génial. Pire, madame, pleine de compassion, vous fait cadeau de chaussettes ergonomiques et de manchons de compression, sans même savoir si cela vous sera utile. Ayez, trop tard le mal est fait. Adieu bob ricard et T-shirt pastis 51, bienvenue chez BV Sport, Brooks et consort (Hey, bien amené non ? Ok pub facile pour les partenaires E-motion Trail). 
J'en fait des caisses mais il y encore peu mon seul poste de dépense était bien les chaussures, la dessus rien à dire. Et les sacs, suis un fétichiste des sacs, mais passons.
Pour le reste, merci Décathlon (la marque) et les t-shirts cadeaux. Et puis l'occasion se présente d'essayer du matos cher technique, plus léger mais pas forcément plus solide, qui sèche plus vite, qui vous évite les échauffements, élastique, ergonomique, aérodynamique, pas pratique... pleins d'arguments et de trouvailles qui embellissent les courses et soulagent nos efforts ou tout du moins le croit-on. Les innovations sont réelles c'est un fait, et apportent un plus au coureur, mais attention, pas à tous les coureurs. Physionomie de chacun oblige y a pas de recette universelle et parfois les déceptions laissent un goût amer dans la bouche et un vide dans le porte feuille. Je suis donc très réservé sur la question et tourne 50 fois en rond avant d'acheter pour finalement m'en détourner et prendre un truc pas prévu, en promo. Compliqué le type.  Mais quand t'es pas convaincu bah t'es pas convaincu.
En cela j'apprécie de participer à l'expérience des ambassadeurs E-motion Trail car elle me permet de tester afin de mieux comprendre. BV sport m'a apporté du matériel pour lequel je n'aurais surement jamais franchit le pas: la compression. C'est une découverte et je les en remercie. Maintenant ce n'est pas demain que j'émettrai un avis dessus, trop perturbant au début, ça serre de partout...comme le bondage mais sans les noeuds... Ouppss !!... il faudra persévérer pour en percevoir les avantages et les inconvénients.
Pour en revenir au dress code de l'UTMF, je crois que tout cela se décidera au dernier moment, d'une part en fonction de la météo, THE paramètre, et ensuite au feeling avec un semblant d'harmonie histoire de ressembler à quelque chose, ce qui n'est pas gagner d'avance tant y a du taf sur le sujet. Hey, James Bond il le change tous les 15 ans c'est dire la rareté de la perle.
Mais surtout, avant toute considération technique, être bien dans ses fringues, c'est l'essentiel et d'ordinaire c'est là qu'on ressort son vieux t-shirt fétiche tout pourri, celui qu'a traversé toutes nos guerres.

See You.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire