jeudi 10 novembre 2016

Tokyo Shuhen Trail Running Course Guide

Le plus difficile avec le trail quand on habite en ville, voire dans une mégalopole, c'est de trouver des spots "abordables" pour pouvoir s'entrainer et avaler du dénivelé en condition réelle. Tokyo a cet avantage, grâce à un réseau de transport dense et bien foutu, de pouvoir rendre accessible la montagne en moins de deux heures et donc d'offrir la possibilité d'une sortie longue sur la journée. Ainsi on peut partir de bonne heure, équipé comme un porte-avion au milieu des salary-men en costard/cravate qui partent bosser la mine embrumée, tandis que bibi part galoper dans la verte le sourire aux lèvres. Et rentrer le soir tout crotté, en croisant les mêmes du matin toujours aussi déconfis, pour aller prendre un bon bain chez soi, si tant est qu'on ne soit pas passé par un Onsen avant. 
J'ai donc commencé mes sorties en sortant la carte qui va bien, à étudier les chemins de rando et à repérer les gares, à mélanger le tout pour en faire un ensemble cohérent et fonctionnel, obtenant ainsi un parcours, un コース. Seul inconvénient c'était un peu le pifomètre pour l'aspect touristique du tracé. Mais peu importe, le résultat m'a procuré pas mal de plaisir, énormément de bonnes surprises et autant de galère, qui restent finalement mes meilleurs souvenirs. Un peu l'aventure en quelque sorte.

Tout ça pour dire, qu'il y a quelques mois est sortit ce bouquin: Tokyo Shuhen Trail Running Course Guide. Un guide de 24 parcours à proximité de la capitale, répondants aux critères d'accessibilité évoqués plus haut, l'aspect touristique avéré en plus mais le coté Indiana Jones en moins.


Même si c'est moins fun à préparer, ça facilite grandement la vie pour se programmer ses sorties longues. Il y a différents niveaux de difficulté et de distances, tout est détaillé de sorte que même sans piper mot de la langue on s'y retrouve. Attention toutefois à posséder un minimum de level en topo. Faut pas déconner non plus, c'est pas Fantasy Land.


Certains parcours me sont plus ou moins familiers selon les chemins qui sont empruntés.
Anecdote amusante, le N°15 n'est ni plus moins que la Naguri Trail Run Race, tour de lac de mise en jambe mis à part. Un parcours que je recommande chaudement pour ceux qui n'auraient pas lu le compte rendu de la course.

Ayant pu lire par-ci par-là que certains recherchaient des sorties sympa à faire durant leur séjour au Japon, l'idée de découvrir et partager ces parcours m'est venue afin de répondre à ce besoin. Régulièrement je me lancerai donc sur ces tracés pour en ramener mes impressions et ainsi orienter les courageux qui souhaiteraient se faire un trail au Japon, en périphérie de Tokyo, sur la journée.

Et si la campagne nipponne en effraye certains, alors sonnez moi, on verra ce que je peux faire.

See you.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire