mercredi 21 septembre 2016

UTMF J-2



Hauts les coeurs N° 16 s'en est allé.
Mais il a laissé des traces qui ont nécessité une modification du parcours. (voir la dernière info en provenance du site de l'UTMF).
Toutefois les deux changements, en début et fin de parcours, sont mineurs et sans grosse incidence sur le tracé initiale. On perd légèrement en D+ et en contrepartie on parcourt 2 km supplémentaires. 

"Profil de l’UTMF après modification:
Distance 169km, dénivelé positif +7,788m (auparavant 167km, +8,073m)"

C'est un risque à prendre en cette saison depuis qu'ils ont changé la date de l'épreuve. Initialement en avril jusqu'à l'édition 2014 (quand j'ai couru la STY), la course a ensuite  été reportée en septembre afin de réduire les risques d'hypothermie (source).
On verra à l'issue, mais plus adepte du chaud que du froid, avril me convenait bien. L'humidité de l'été nippon surtout après le passage d'un typhon est assez hard à supporter. Il ne faudrait pas que les températures remontent de trop pour limiter l'évaporation des sols sinon en sous bois ce sera l'étuve.
Pour le reste on est prévenu ça va glisser:
"Merci de faire très attention lors de votre progression, car certains endroits seront particulièrement glissant et boueux. Toutefois, il est demandé de ne pas quitter la trace en vue d’éviter la boue. Nous demandons à tous les coureurs d’être coopératif, afin de protéger l’environnement, une condition cruciale pour l’avenir de cette course."

Clair que si on commence à labourer le champs du voisin ça va pas le faire. Maintenant soyons lucides, sur courte distance je comprendrais que l'on cherche à esquiver, mais sur un ULTRA, ce n'est qu'une question de temps pour que tout le monde soit loger à la même enseigne, gagner 30 minutes de pieds secs sur 40 heures de courses celà me semble dérisoire. 
D'un autre coté je ne me sens pas concerné non plus étant donné qu'en général la première flaque est pour ma gueule, et à chaque fois que je tente d'esquiver je finis 5 mètres plus loin dans un bourbier plus infâme encore. Faut croire que j'ai des atomes crochus avec la bouillasse. Donc no problem, ce sera Droit devant et Vent du cul dans la plaine. J'hésite même à me rouler dedans avant le départ pour être peinard.

See you.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire